• Seul l'amour

    Ici, vous trouverez la raison pour laquelle je persiste à être chrétienne, suiveuse de Jésus Christ, dans un milieu - celui des voyants, des psy et des "spirituels" - qui préfère souvent aller vers les sagesses "unicistes", initiatiques, et vous trouverez cela dans le texte ci-dessous, spécialement quand il est question de "philosophie".

     "Le fruit de la foi est l'amour ;
    Le fruit de l'amour est le service ;
    Le fruit du service est la paix."

     (Mère Teresa)

     

    Invitation à l'héroïsme dans la foi et l'amour
    Bienheureux Titus Brandsma, carme néerlandais, martyr (1881-1942),
    Trad. Itinéraire spirituel, Parole et Silence 2003, p. 163

     

     

    « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? » 

     

    Nous vivons dans un monde où l'amour lui-même est condamné : on l'appelle faiblesse, chose à dépasser. Certains disent : « L'amour n'a pas d'importance, il faut plutôt développer ses forces ; que chacun devienne aussi fort qu'il le peut ; et que le faible périsse ! » Ils disent encore que la religion chrétienne avec ses sermons sur l'amour, c'est du passé...

    C'est ainsi : ils viennent à vous avec ces doctrines, et ils trouvent même des gens qui les adoptent volontiers. L'amour est inconnu : « l'Amour n'est pas aimé » disait en son temps saint François d'Assise ; et quelques siècles plus tard à Florence, sainte Marie-Madeleine de Pazzi sonnait les cloches du monastère de son Carmel pour que le monde sache combien l'Amour est beau ! Moi aussi, je voudrais sonner les cloches pour dire au monde comme il est beau d'aimer ! Le néo-paganisme [du nazisme] peut répudier l'amour, l'histoire nous enseigne que, malgré tout, nous serons vainqueurs de ce néo-paganisme par l'amour. Nous n'abandonnerons pas l'amour. L'amour nous regagnera les cœurs de ces païens. La nature est plus forte que la philosophie. Qu'une philosophie condamne et rejette l'amour et l'appelle faiblesse, le témoignage vivant d'amour renouvellera toujours sa puissance pour conquérir et captiver les cœurs des hommes.

     

    Titus Brandsma - photo noir et blanc