• Pur ou mélangé ?

    Le bon grain et l'ivraie

    St Jean-Marie Vianney (1786-1859), prêtre, curé d'Ars,

    Esprit du Curé d'Ars dans ses Catéchismes, ses Homélies, ses Conversations
    (Abbé Monnin, Éd Tequi 2007, p. 159 ; rev.)

     

    Nous faut-il nous purifier pour espérer entrer au Royaume ?
    (Mon commentaire, si vous le permettez, sous le texte cité.)

    A propos de Matthieu 13, 24-30.

    « On voit, dans l’Évangile, aujourd'hui, mes frères, que le maître du champ ayant semé son grain en bonne terre, l'ennemi vint pendant son sommeil et y sema l'ivraie. Cela veut dire que Dieu avait créé l'Homme bon et parfait, mais que l'ennemi est venu et a semé le péché. Voilà la chute d'Adam, terrible chute qui a donné l'entrée au péché dans le cœur de l'Homme.

    Il faut arracher l'ivraie, dites-vous ? « Non, répond le Seigneur, de peur qu'en arrachant l'ivraie vous n'arrachiez le bon grain. Attendez jusqu'à la moisson ». Le cœur de l'Homme doit rester ainsi, jusqu'à la fin, un mélange de bien et de mal, de vice et de vertu, de lumière et de ténèbres, de bon grain et d'ivraie. Dieu n'a pas voulu détruire ce mélange, et nous refaire une nature où il n'y aurait que du bon grain. Il veut que nous combattions, que nous travaillions à empêcher l'ivraie de tout envahir. Le démon vient semer les tentations sur nos pas ; mais avec la grâce nous pouvons le vaincre, nous pouvons étouffer l'ivraie.

    Trois choses sont absolument nécessaires contre la tentation : la prière pour nous éclairer, les sacrements pour nous fortifier, et la vigilance pour nous préserver. Heureuses les âmes tentées ! C'est lorsque le démon prévoit qu'une âme tend à l'union avec Dieu qu'il redouble de rage. »

     

    Ce que ce texte m'inspire

    Cher lecteur,

    Je retiens en particulier de ce texte ceci : "Dieu n'a pas voulu détruire ce mélange, et nous refaire une nature où il n'y aurait que du bon grain."

    Si, comme beaucoup de nos contemporains, notamment versés dans le développement personnel et les médecines parallèles, tu cherches la pureté et espères, en te purifiant par toi-même, accéder à de supposées hautes sphères spirituelles, regardant les autres comme inférieurs (à vibrations basses etc...), si tu écoutes les médias et leur culte de l'émotionnel et de la dualité bien-mal, bon-mauvais, juste-condamnable, je crois que ce texte est un avertissement.

    Je crois qu'il l'est aussi pour les gens qui, comme moi, auraient tendance à maugréer, disant sans cesse : "Mais, ça ne devrait pas être comme ça." "J'ai acheté ceci, ça devrait marcher", "Untel ne devrait pas se comporter comme ceci ou cela", sous-intendant que nous savons mieux que la personne ce qu'elle doit faire...

    Cher ami lecteur, si, comme un certain Hitler ou d'autres, tu penses qu'il faut "purifier" l'humanité, si, cher lecteur, tu croies que tu dois te purifier sans cesse toi-même pour être digne de... (ajoute ce que tu veux au bout de cette phrase !), alors, ce texte est fait pour toi.

    Le Royaume de Dieu est rempli de pauvres bougres, il est une vraie cour des miracles qui, justement, mérite bien son nom car elle est le lieu de la transformation radicale de tout ce qui est misérable en une Lumière Indicible...

    Cher lecteur, n'espère pas être digne de quoi que ce soit, mais laisse faire la Grâce du Seigneur. C'est Elle qui te rendra digne de Lui et qui te transformera de fond en comble. Laisse agir le Seigneur.

    J'aimerais nous dire à tous que notre seul travail ici-bas est de laisser le Seigneur agir en nous et à travers nous. Le reste "n'est que littérature"...

    « Tournés vers la Création, image de DieuHistoire de l'humanité, histoire du monde »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks