• Le Feu spirituel

    Il a une faim immense... Plus notre amour le laisse agir, plus nous le goûtons amplement. Il a une faim immense, insatiable. Il sait bien que nous sommes pauvres, mais il n'en tient aucun compte...

    Bienheureux Jan van Ruusbroec (1293-1381),
    chanoine régulier

    (…) faisant disparaître d'abord, dans son amour (…) fautes et péchés (…), quand il nous voit purs, il arrive avide pour prendre notre vie et la changer en la sienne, la nôtre pleine de péchés, la sienne pleine de grâce et de gloire, toute préparée pour nous, si seulement nous renonçons à nous-mêmes (Mt 16,24)... Tous ceux qui aiment me comprendront. Il nous fait le don d'une faim et d'une soif éternelles. À cette faim et à cette soif, il donne en nourriture son corps et son sang. Quand nous les recevons (…), son sang plein de chaleur et de gloire coule de Dieu jusque dans nos veines. Le feu prend au fond de nous et le goût spirituel nous pénètre l'âme et le corps, le goût et le désir.

    La stigmatisation de St François d'Assise