• L'Union avec l'Epoux - l'Eucharistie

    Amis visiteurs, qui vous mariez, qui êtes mariés, qui contemplez l'Eucharistie du Seigneur, lisez...

     

    Saint Jacques de Saroug (v. 449-521), moine et évêque syrien.
    Homélie sur le voile de Moïse (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 296)

    « Venez au repas de noce »

     

    Les femmes ne sont pas aussi étroitement unies à leurs maris que l'Eglise au Fils de Dieu. Quel autre époux que notre Seigneur est jamais mort pour son épouse, et quelle épouse a jamais choisi comme époux un crucifié ? Qui a jamais donné son sang en présent à son épouse, sinon celui qui est mort sur la croix et a scellé son union nuptiale par ses blessures ? Qui a-t-on jamais vu mort, gisant au banquet de ses noces, avec, à son côté, son épouse qui l'étreint pour être consolée ? A quelle autre fête, à quel autre banquet, a-t-on distribué aux convives, sous la forme du pain, le corps de l'époux ?


    La mort sépare les épouses de leurs maris, mais ici elle unit l’épouse à son Bien-aimé. Il est mort sur la croix, a laissé son corps à sa glorieuse Épouse, et maintenant, à sa table, chaque jour, elle le prend en nourriture... Elle s'en nourrit sous la forme du pain qu'elle mange et sous la forme du vin qu'elle boit, afin que le monde reconnaisse qu'ils ne sont plus deux, mais un seul.