• Ecouter, parler peu

    Tourner sept fois notre langue dans notre bouche avant de parler...

    C'est ce que nous suggère St Jean de la Croix (1542-1591), carme, docteur de l'Eglise, dans Maximes (n°307-319, trad Oeuvres spirituelles, Seuil 1947, p. 1226.

    Écouter et parler peu

    Le Père céleste a dit une seule parole : c'est son Fils. Il l'a dit éternellement et dans un éternel silence. C'est dans le silence de l'âme qu'elle se fait entendre.
    Parlez peu, et ne vous mêlez pas des choses sur lesquelles vous n'êtes pas interrogé.
    Ne vous plaignez de personne ; ne faites jamais de questions ou, s'il le faut absolument, que ce soit en peu de mots.
    Veillez à ne contredire personne, et ne vous permettez jamais une parole qui ne soit pas pure.
    Quand vous parlez, que ce soit de façon à n'offenser personne, et ne dites que des choses que vous puissiez sans crainte dire devant tout le monde.
    Ayez toujours la paix intérieure ainsi qu'une attention amoureuse pour Dieu, et quand il faudra parler, que ce soit avec le même calme et la même paix.
    Gardez pour vous ce que Dieu vous dit, et souvenez-vous de cette parole de l'Écriture : « Mon secret est à moi » (Is 24,16)...
    Pour avancer dans la vertu, il est important de se taire et d'agir, car en parlant on se distrait, tandis qu'en gardant le silence et en travaillant, on se recueille.
    Dès que l'on a appris de quelqu'un ce qu'il faut pour l'avancement spirituel, il ne faut pas lui demander d'en dire davantage ni continuer à parler, mais se mettre à l'œuvre sérieusement et en silence, avec zèle et humilité, avec charité et mépris de soi.
    Avant toutes choses, il est nécessaire et convenable de servir Dieu dans le silence des tendances désordonnées, comme de la langue, afin de n'entendre que des paroles d'amour.
    « L'anxiété et la prièreDieu aime les coeurs brisés »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks