• Ce qu'est l'Enfer

    Je veux vous dire...

    Chers amis, je reçois parfois en séances de Micro-Ostéothérapie Digitale® et en Vittoz, des personnes que je sens tellement enfermées que je ne sens pas de brèche pour pouvoir les aider... Que faire ? Que comprendre de cela ?

    En parlant à mon époux, ce matin (18 mai 2015), je comprends qu'il faut distinguer deux choses :

    1. La souffrance
    2. L'enfermement.

     Nous tous, à divers moments, connaissons la souffrance.

    Vivant cela, deux attitudes nous sont possibles :

    • Soit nous demandons de l'aide, et si nous sommes croyants, nous prions pour demander de l'aide,
    • Soit nous ne bougeons pas, nous ne demandons pas d'aide, nous jugeons que notre problème ne peut être résolu ou qu'il est ridicule de demander de l'aide pour ce problème, et, si nous sommes sensés être croyants, nous imaginons que notre problème n'entre pas dans les préoccupations de Dieu et qu'il est ridicule (les personnes rient parfois à cette pensée) de demander à Dieu son aide pour ce problème.

     

    Alors, l'Esprit Saint a bien voulu, ce matin,
    me montrer quelque chose...

     

    On dit que l'Enfer est le lieu des souffrances éternelles.
    Qu'est-ce que cela veut dire ?

    Cela veut dire que l'âme qui ne peut demander de l'aide n'ouvre pas la brèche nécessaire pour que Dieu intervienne en elle pour la soulager ou la faire grandir, selon Sa Volonté (celle de Dieu).

    Le Seigneur s'est mis à lui-même une limite pour agir en nous, cette limite instaurant que notre liberté est souveraine et que l'amour qu'il nous demande d'avoir pour lui ne peut être que dans un consentement sans réserve de notre part.

    Ainsi donc, en Enfer, se trouvent les âmes qui n'ont pas ouvert de brèche au Seigneur pour qu'il puisse intervenir en elles.

    Ces âmes ont écouté le diable et ses messages de désespoir : "Tu es ridicule, ce que tu veux demander à Dieu est ridicule. Dieu est bien au-dessus de tes préoccupations et il ne te regarde même pas, tant tu es moche, laid/e, bas/se, mauvais/e..." Je ne veux pas en dire davantage sur les messages que le diable nous envoie pour nous empêcher de prier le Seigneur et ainsi, de lui ouvrir la porte pour qu'il intervienne et nous manifeste son amour, nous guérissant au fond de notre coeur et au fond de notre âme. Vous pouvez tout/e seul/e extrapoler ce que sont ces messages qui viennent pourrir la vie de ceux-là même qui se disent chrétiens, mais qui sont, comme le dit très bien Joyce Meyer, des "croyants qui ne croient pas".

    Ma prière :

    Amis qui me lisez, je vous en supplie, demandez à Jésus son aide pour votre cor au pied, votre sinusite (et je sais de quoi je parle), votre loyer trop cher pour vous, votre... Tout ce qui vous préoccupe. N'oubliez pas que

    "Les cheveux même de votre tête sont tous comptés". (Luc 12:7 et Matthieu 10:30)

    Cette parole n'est pas vaine !

    Je vous exhorte, particulièrement vous, mes frères chrétiens, de prendre la Parole du Seigneur A LA LETTRE !

    "Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant.
    Puisses-tu être froid ou bouillant !
    Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant,
    Je te vomirai de ma bouche."

    (Apocalypse 3:15-16)

     

    Je réalise, écoutant le Pasteur Daniel Herrmann, que :

    • En enfer, il y a des âmes qui, lors du jugement de Dieu, au lieu d'accepter Sa Miséricorde et d'accepter d'endurer les épreuves qu'il va permettre pour leur purification, se sont elles-mêmes condamnées = condamnées à ne jamais pouvoir se purifier  ;
    • Au purgatoire, il y a des âmes que Dieu a jugées non pour les condamner mais pour les éprouver (les "purger") en vue de leur purification = en vue de les faire progresser sur le chemin spirituel vers Lui.

     

    Cette différence d'état des âmes est diamétralement incompatible : soit l'âme est dans l'état d'enfer, soit elle est en état de purgatoire. Je veux dire que ces "lieux" sont évidemment des "états", et que la porte est étanche entre ces deux états. Dans l'état d'enfer, l'âme a fermé la porte à tout progrès. Elle décide de rester dans l'état où elle est, elle se prive d'Histoire, d'une histoire non temporelle mais ontologique. Dans l'état de purgatoire, l'âme accepte de se modifier, d'être pleinement plongée dans son Histoire, là non plus, non temporelle ni du domaine de l'avoir, mais ontologique = du le domaine de l'être. Dans l'état de purgatoire, l'âme accepte de modifier son être. Elle ne l'accepte pas dans l'état d'enfer.

     

    Que l'Esprit Saint nous préserve et nous guide !